Le bien-être au travail ne s’oppose pas à la performance

Ce travail de recherche publié dans la revue en ligne The Conversation, a cherché à savoir quelles étaient les pratiques de management, parmi les plus courantes dans les entreprises, qui permettait de servir à la fois le bien-être des salariés et la performance des entreprises, et s’il existait un profil type d’entreprises ayant des pratiques alliant les deux dimensions.
L’étude, qui a porté sur 271 entreprises du secteur public et privé, a pu mettre en évidence que, si la taille et le chiffre d’affaires de l’entreprise a un effet sur plusieurs dimensions de la performance, il n’en est rien en ce qui concerne le bien-être au travail. La taille de l’entreprise jouant négativement sur l’engagement des salariés et la performance sociale alors que le chiffre d’affaires de l’entreprise joue positivement sur la compétitivité et la performance sociale.
Les auteurs de conclure qu’il n’existerait pas de profil type d’entreprise où il fait bon travailler, la taille de l’entreprise ou encore son chiffre d’affaires n’affectant pas le bien-être de ses salariés.
En savoir plus