Certains téléphones portables pourraient être dangereux

C’est l’avertissement donné par l’Anses dans un avis rendu récemment et portant sur les expositions aux téléphones mobiles portés près du corps. En effet certains téléphones mis en vente avant 2016 émettent trop d’ondes et dépassent les normes les plus récentes.
Avant 2016 le DAS (débit d’absorption spécifique limité à 2 watts par kilos, W/kg) était mesuré à une distance pouvant aller jusqu’à 2,5 cm entre le téléphone et le corps. Depuis avril 2016, cette distance a été ramenée à 5 mm au maximum. En conséquence certains téléphones qui étaient conformes à la précédente réglementation ne le sont plus forcément aujourd’hui.
L’Anses recommande donc que des mesures soient prises afin que les utilisateurs ne soient plus exposés à des DAS supérieurs à 2 W/kg, par exemple par le biais de mises à jour des logiciels des téléphones ou le rappel de téléphones et, en attendant, de ne pas transporter ces appareils trop près du corps.
En savoir plus