Les effets délétères du télétravail chez les cadres

Dans une étude “Le télétravail permet‑il d’améliorer les conditions de travail des cadres ?”, qui vient d’être mise en ligne, la Dares (Direction des études et des statistiques) et l’Insee se penchent sur l’impact de ce mode de travail sur les conditions de travail des cadres.
En théorie, avec moins de transport, moins de contrôle direct de la hiérarchie et la possibilité d’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, le télétravail semble présenter tous les avantages ou presque.
La réalité est nettement plus nuancée et par rapport aux autres travailleurs :

  • Les cadres télétravailleurs ont des semaines plus longues.
  • Leur autonomie est le plus souvent plus proche de l’isolement.
  • Leur environnement de travail est plus instable.
  • Leur santé est moins bonne.

Les auteurs concluent que “Tout se passe comme si les avantages du télétravail étaient contrebalancés“.
Télécharger l’étude