Covid-19 : bars et restaurants lieux à (haut) risque

Selon cet article publiée dans le Morbidity and Mortality Weekly Report des Centers for Disease Control and Prevention, la fréquentation des bars et restaurants pourrait bien être une situation à risque d’infection par le SARS-CoV-2.
L’étude, qui a porté sur 314 sujets dont 154 infectés par le SARS-CoV-2 et 160 autres dont le test PCR était négatif, a comparé pour les 2 groupes la fréquence des expositions potentiellement contaminantes. Les participants ont été interrogés sur le port du masque et leurs éventuelles expositions “sociales” (rassemblements de plus de 10 personnes dans la sphère privée, achats en magasins, salle de sport, bar, café, salon de coiffure, office religieux, transports en commun, etc.) durant les 14 jours précédant les symptômes.
Les résultats de l’étude ont montré que ceux qui avaient été infectés avaient rapporté 2,4 fois plus souvent que les autres avoir diné dans un restaurant (à l’intérieur, dans un patio ou à l’extérieur) dans les 2 semaines précédentes.
Les auteurs concluent que les expositions et activités durant lesquelles le port du masque et la distanciation physique sont difficiles à maintenir, notamment dans des endroits où l’on mange et l’on boit sur place, pourraient constituer d’importants facteurs de risque pour contracter une infection par le SARS-CoV-2 et que des mesures devraient être mises en oeuvre pour protéger les clients et les salariés.
Source (en anglais)
Une vidéo de la NHK illustre la manière et la rapidité avec lesquelles le coronavirus peut se répandre dans un groupe d’individus. Une lotion fluorescente a été appliqué sur les mains de l’un des participants qui a partagé son repas avec neuf autres personnes. Chaque volontaire s’est servi à un buffet partagé, puis tous ont pris place autour d’une table.
Le résultat après 30 minutes