Covid-19 (Coronavirus)

Vaccination COVID-19

L’ISTF s’organise pour mener à bien cette campagne, nos médecins du travail se tiennent prêts. Plus d’informations à partir du 8 mars.

L'ISTF plus que jamais à vos côtés !

Les missions des services de santé (SST) dans le contexte du Covid-19 prévus par l’ordonnance n°2020-386 du 1er avril 2020 sont reconduites par la présente ordonnance.

Dans le cadre de leurs missions et prérogatives définies au titre II du livre VI de la quatrième partie du code du travail (applicable aux établissements de la FPH), les SST participent à la lutte contre la propagation du covid-19, notamment par :

      • La diffusion, à l’attention des employeurs et des agents, de messages de prévention contre le risque de contagion ;
      • L’appui des établissements dans la définition et la mise en œuvre des mesures de prévention adéquates contre ce risque ;
      • L’accompagnement des établissements amenés, par l’effet de la crise sanitaire à adapter leur activité ;  
      • La participation aux actions de dépistage et de vaccination définies par l’Etat (nouveauté prévue par l’ordonnance ci-jointe).
Organisation des prérogatives temporaires du médecin du travail


Un décret du 13 janvier 2021 organise temporairement les missions du médecin du travail jusqu’au 16 avril 2021.
Le médecin du travail peut :

      • Prescrire ou renouveler les arrêts de travail pour les salariés atteints ou suspectés d’infection à la Covid-19 ;
      • Etablir un certificat médical pour les salariés vulnérables en vue de leur placement en activité partielle si le télétravail est impossible ;
      • Effectuer des tests PCR ou des tests antigéniques.

Votre entreprise est en activité, vous informer sur cette crise, c’est aussi notre mission :

Chefs d’entreprise, artisans, commerçants en activité ou à l’arrêt, prenez soin de vous, la santé du dirigeant est essentielle.

Un numéro d’appel vous est dédié : 07 84 88 39 12

> Voir la vidéo : Santé du dirigeant et santé de l’entreprise

Protocole national & Recommandations

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé le16 février 2021 pour répondre à la situation épidémique. Les principales évolutions portent sur notamment sur le renforcement du télétravail pour les entreprises qui le peuvent.

Le 100% télétravail reste pour le moment ce qui est recommandé pour les salariés « qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance », ainsi que les réunions en visioconférence. Il faut continuer à « limiter au maximum les interactions sociales sur le lieu de travail. »

Suspension des articles du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 qui fixent les nouveaux critères de vulnérabilité pour le placement en activité partielle 
Le décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l’application de l’article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020  a non seulement fixé au 31 août le terme du dispositif exceptionnel qui permettait de placer en activité partielle les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2 et les personnes qui cohabitaient avec ceux-ci, il a également abrogé le décret n° 2020-521 du 5 mai 2020, en fixant une nouvelle liste des salariés les plus vulnérables à une contamination par la COVID-19 pour lesquels est maintenue la possibilité d’un placement en activité partielle sur prescription médicale.
Saisi d’un recours en référé-suspension, le juge des référés du Conseil d’État a, par une ordonnance du 15 octobre 2020, suspendu l’exécution des articles 2, 3 et 4 du décret du 29 août 2020 jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur leur légalité.
De ce fait, dans l’immédiat et en l’attente d’un nouveau texte réglementaire en la matière, les critères retenus par le précédent décret du 5 mai 2020 s ’appliquent à nouveau. 
 

Suspicion de Covid : Que faire ?

Où se faire tester ?

Retrouvez tous les points de prélèvements des tests autour de vous

Aides aux employeurs

Retrouvez toutes les mesures, informations et contacts pour les entreprises normandes. 

Chômage partiel, confinement, ou poursuite d’activité, vos salariés peuvent avoir besoin d’écoute ou de conseils, pour faire face à l’impact de cette situation exceptionnelle sur leur vie personnelle, leurs ressources financières ou leurs émotions.

> Consultations téléphoniques avec la psychologue clinicienne ou la psychologue du travail
> Rendez-vous téléphoniques de notre assistant social du travail
 
Contactez l’ISTF, via le formulaire de contact du portail adhérent, par mail à istf@istfecamp.fr ou par téléphone 02 35 10 10 32.

Chefs d’entreprise, artisans, commerçants en activité ou à l’arrêt, prenez soin de vous, la santé du dirigeant est essentielle.

UN NUMÉRO D’APPEL VOUS EST DÉDIÉ : 07 84 88 39 12

> Voir la vidéo : Santé du dirigeant et santé de l’entreprise

Intervention post traumatique à distance de la cellule spécialisée de l’ISTF auprès des salariés d’entreprise en cas de décès en lien COVID-19
> Contactez votre médecin du travail 

Pour soutenir les entreprises dont l’activité est impactée par le coronavirus, Bpifrance a mis en place une série de mesures et un accès dédié pour les renseigner et les orienter pour traiter leurs problèmes de trésorerie. 

> Cliquez-ici

CORONAVIRUS – COVID 19 : MESURES EXCEPTIONNELLES POUR LES ENTREPRISES

En raison de l’impact de l’épidémie sur l’activité économique, et conformément aux annonces du Président de la République le 12 mars 2020, la DGFiP déclenche des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises.

> En savoir plus