Canicule & Fortes chaleurs

Canicules et fortes chaleurs : Comment agir en entreprise ?

Fatigue, sueurs abondantes, nausées, maux de tête, vertiges, crampes, déshydratation, coup de chaleur… Les périodes de fortes chaleurs peuvent avoir de graves effets sur la santé des salariés et augmenter les risques d’accidents. L’ISTF vous rappelle les obligations des employeurs et les recommandations aux travailleurs en cas de fortes chaleurs.

La 1ère étape pour l’employeur est bien sûr l’évaluation du risque en amont avant les chaleurs de l’été. Il faut donc Identifier et évaluer les risques liées à la chaleur dans le DUERP par rapport :

      • Au poste de travail ou à la tâche à exécuter: travaux physiques, durée de la tâche, travail en extérieur…
      • À l’organisation: horaires de travail, temps de pauses, polyvalence sur le poste
      • À l’aménagement des locaux: climatisation, aération, filtre UV sur les fenêtres, accès à des boissons fraiches…

Il faut ensuite définir et mettre en œuvre le plan d’action, prévoir l’organisation des secours, informer les salariés des mesures de prévention.

Pendant la canicule, il faut mettre en oeuvre le plan d’actions défini en organisant le travail. On peut par exemples:

  • Limiter si possible le temps d’exposition au soleil: mettre en place des zones avec de l’ombre, prévoir une rotation des tâches
  • Aménager les horaires de travail
  • Augmenter la fréquence des pauses dans des locaux frais et/ou climatisés et/ou à l’ombre
  • Éviter le travail isolé
  • Organiser le travail de façon à réaliser les tâches les plus physiques le matin

Il faut aussi penser à l’aménagement des postes de travail

On va retrouver par exemple:

      • Installer des sources d’eau potable et fraiches à proximité
      • Aménager des aires de repos climatisées si possible ou des zones d’ombres
      • Mettre à disposition des aides techniques permettant de limiter la chaleur: ventilateur, brumisateur, store, filtre UV, parasol…
      • Dans les bureaux, éteindre les PC et les équipements ne servant pas
      • Penser à faire vérifier les climatisations des véhicules et chariots automoteurs
      • Mettre à disposition des moyens d’aide à la manutention: diable, chariot…

Il faut sensibiliser les salariés aux mesures individuelles (boire, vêtements amples quand possible, pas de repas trop copieux …) et demander aux salariés d’être vigilants entre collègues pour repérer les malaises.

Lors de périodes de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs.

Conseils aux travailleurs

  • Pensez à consulter le bulletin météo (radio, presse, etc.) ;
  • Surveillez la température ambiante ;
  • Buvez, au minimum, l’équivalent d’un verre d’eau toutes les 15 à 20 minutes ;
  • Portez des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur ;
  • Protégez-vous la tête du soleil ;
  • Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur et organisez le travail de façon à réduire la cadence, notamment en aménageant les plages horaires de travail ;
  • Réduisez ou différez les efforts physiques intenses, et reportez les tâches ardues aux heures les plus fraîches ;
  • Allégez la charge de travail par des cycles courts travail/repos ;
  • Réclamez et utilisez les aides mécaniques à la manutention (diables, chariots, appareils de levage, etc.) ;
  • Pensez à éliminer toute source additionnelle de chaleur : éteignez le matériel électrique non utilisé, etc. ;
  • Utilisez un ventilateur d’appoint, extracteur de chaleur (à utiliser seulement à une température ambiante de moins de 33 °C, au-delà, cela pourrait augmenter la température) ;
  • Évitez toute consommation de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin) ;
  • Faites des repas légers et fractionnés ;
  • Redoublez de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments.
  • Pour consulter la page consacrée à la canicule sur le site du ministère du travail, cliquez ici.
  • Pour retrouver tous les conseils prévention de l’INRS, cliquez ici.
  • Pour consulter l’espace dédié sur le site de la DIRECCTE, cliquez ici.